Né et vivant à Montluçon (Allier), Yves Vessière écrit des chansons (paroles et musiques) depuis les années 70/80.

« Dans les chansons qu'Yves Vessière écrit et chante, comme dans les textes qu'il met en musique, il y a, dit l'écrivain Jean Anglade, un accord parfait entre les paroles, la musique, l'interprétation. » Et celui-ci d'ajouter : « J'aime la variété de l'inspiration qui passe de l'humour à la poésie, de la gravité à la tendresse »

C'est en effet cette variété des thèmes et des tons que revendiquait le titre de son album de 2010 : « PATCHWORK », auxquels s'ajoutait le métissage des musiques (clin d'oeil au blues, au tango, à la bossa-nova, aux rythmes manouches...)

L'intitulé du disque suivant« ON SE DEMANDE... » (2015), soulignait les questionnements que suscite notre époque troublée, mais ça n'empêchait ni l'humour, ni même un certain optimisme !

 Et maintenant, en 2020,Vessière dit « STOP ! »

C'est le titre de la première chanson du nouvel album, le 7ième, qui vient de paraître : stop au saccage de notre planète, à la perte de la biodiversité « Stop ! Ont dit l'abeille, la coccinelle, le papillon,/ Stop ! Ont dit la chouette et l'hirondelle, le hérisson,/ Stop ! Réveillez-vous ! Car si notre existence ne tient qu'à un fil,/ Vous êtes les prochains dans la file !/ Il faut savoir dire Stop !...»

Mais on trouve, comme d'habitude, dans ce nouveau C.D., d'autres sujets très divers : les blessures inguérissables de l'enfance (Regarde-moi), une ballade hommage à Charles Aznavour (La revanche de Charlie), la musique dans les camps nazis (L'enfer aussi a son orchestre), l'amour bien sûr, l'amour toujours (Rester moi, Pas vivre sans, Je voudrais), les mots de Victor Hugo, à méditer après les attentats parisiens (« Aime et ne désespère pas ») et bien d'autres encore.Comme l'écrit Michel Kemper sur le site de référence de la chanson francophone www.nos enchanteurs.eu :

«Humeurs, humour, amour, Vessière fait dans les trois. Il peut refaire Les chemins de Saint-Jacques, se désespérer des uniformes forêts de sapins (Les sapins, ça se tient droit, c'est discipliné, c'est comme les militaires), convoquer Carco sous la pluie, évoquer le souvenir de l'esclave guadeloupéenne Solitude, rêver, des Marquises aux Galapagos, de voyages pas encore accomplis... à chaque plage, Vessière fait mouche, nous emmène avec lui, en complicité »

13 titres inédits et 2 chansons plus anciennes revisitées pour cet enregistrement : des histoires, des personnages, des musiques …

Vessière s'est entouré cette fois-ci d'un impressionnant orchestre : guitares, ukulélé, violoncelle, accordéon, percussions, trompette, piano...

Après Poéziques., Eclats de rimes, La fenêtre dans l'herbe, Chansons d'autres étés et de la dernière pluie, Récid'Yves , On se demande... c'est dans son nouveau spectacle  « STOP ! » qu'on pourra découvrir sur scène les chansons de ce nouvel album et en retrouver de plus anciennes, bien sûr!

Cliquez ici pour voir ce dessin en grand format...



Conception : Serge Defarge
http://www.yvesvessiere.com